Les modèles Porsche, prototypes uniques (1984-2002)

Hyper Sportive

 

965 (1984), V8 Concept

Afin d’étoffer sa gamme sportive, un nouveau projet, nom de code interne 965, a été mis à l’étude en 1984. Il s’agissait de produire une « super 911 » encore plus performante que l’hyper sportive d’avant-garde 959, apparue en 1983.

 

Pour ce faire, des essais ont été réalisés avec un moteur V8 3.4L de 350 CV emprunté à Audi, installé à l’arrière. Les tests se sont révélés désastreux car le moteur V8 imposant en taille avait de la peine à respirer dans un espace trop restreint prévu pour un le traditionnel six cylindres à plat. D’autre part, les coûts de développement auraient été trop important. De plus, la politique concernant l’évolution de la gamme de la marque avait changé entre temps. Donc, game over et on remisa l’unique exemplaire dans les sous-sols du musée à Stuttgart.

 

Elle aurait du s’appeler officiellement 969 si elle avait été produite.

model Porsche 965 prototype year 1984

Break de chasse

 

928 type 942 (1984)

La Porsche 928 est née de la volonté des dirigeants de l'époque, en particulier Ernst Fuhrmann  de sortir de la monoculture 911.

 

En effet, estimant à cette époque que l'architecture moteur en porte-à-faux arrière a peu d'avenir, les dirigeants de Porsche cherchent une alternative et optent pour le concept d'une GT à moteur à l'avant refroidi par eau.

 

Ainsi, dès 1971, le projet 928 est lancé. Après 6 six ans d’étude, la 928 est commercialisée en 1977, mue par un gros moteur V8 de 4.5L de cylindrée. Afin de séduire un nouveau type de clientèle et d’élargir sa gamme, Porsche se lance à nouveau dans la conception de modèles à 4 places. Cette fois, sous la forme de break. 2 modèles plus allongés que la 928 GT en production depuis 1977 sont donc mis à l’étude. Le premier en 1984, la 928-4, modèle à 2 portes (prototype 942).

 

Ce dernier sera offert à Ferry Porsche à l’occasion de son 75ème anniversaire, dans une livrée Vert Olive, couleur que le «boss » appréciait tout particulièrement.

model Porsche 928 H50 prototype year 1987

928 H50 (1987)

La seconde tentative de break fut réalisé en 1987, basé sur un précédent prototype 924 S4 développé en collaboration avec AMG, le prototype 928 H50 fut réalisé, cette fois-ci à 4 portes.

 

Les 2 portes arrières avaient la particuliarité de s’ouvrir de manière antagoniste, dite « portes suicide ». Ce prototype, jugé peu élégant, fut rejeté par la direction de la firme et rangé aux oubliettes.

 

L’idée n’est pas sans rappeler un modèle qui apparaitra exactement 30 ans plus tard sous la forme de la Porsche Panamera Sport Turismo.

model Porsche 928 H50 prototype year 1987

Les berlines

 

989 (1988)

A la fin des années 80, Porsche se trouvait dans une sitation financière relativement délicate et le besoin d’élargir sa gamme à une autre type de clientèle se faisait sentir urgement.

 

Cette fois-ci, c’est le projet d’une berline à 4 portes qui a est l’étude sous la dénomination 989. Il est prévu de l’équiper d’un moteur avant V8 3.6L de 300 CV pour une vitesse de pointe de 270 km/h ce qui était considérable pour une berline.

 

Porsche décida finalement de ne pas la produire car, au-delà des coûts de développement initiaux de 600 Mio DM, les coûts de production avoisineraient le milliard de DM. De ce fait, le prix de vente estimé se situerait aux environs de 80’000.- DM par unité, ce qui s’avèrerait très difficile à vendre, à cette époque.

 

Et un projet de plus qui passe aux oubliettes! Pas totalement en fait, car 21 ans plus tard, la Panamera voyait le jour.

model Porsche 989 prototype year 1989

Prototypes destiné à une clientèle ciblée.

 

Toujours en proie à une situation économique compliquée, Porsche mis à l’étude divers projets afin de répondre à des besoins plus spécifiques.

 

 

984 (1987)

Le projet type 984 ou « Porsche Junior », a débuté en 1984. L’idée était de produire un petit roadster, plus abordable financièrement, afin de cibler une clientèle jeune et sportive leur permettant de mettre le pied à l’étrier pour faire leur entrée dans la grande famille Porsche.

 

Il était équipé d’un petit moteur boxer à quatre cylindres de 2.0L, délivrant une puissance entre 120 et 150 CV. La conception de l’auto était remarquable à bien des égards et dotée de nombreuses avancées technologiques innovantes pour ce type de véhicule. Les freins de la 911, la direction de la future 964 et l’électronique de la 928. Une version à quatre roues motrices était prévue également.

 

L’accent avait été mis sur des qualités de conduite dynamique de part son poids, résistance au roulement et une faible consommation d’essence. Plusieurs versions de carrosserie avaient été élaborées, à savoir coupé et cabriolet avec un hard-top rétractable se logeant derrière les sièges.

 

La Porsche Junior fait ses premiers tours de roues en 1987, malheureusement stoppée net en 1988 par la chute abrupte du dollar, car la firme avait prévu en vendre une très grande majorité aux USA. Seuls 4 prototypes ont été produits.

 

Pas de regret au final, car 5 ans plus tard, Porsche présentait le Boxster au Salon de Detroit, modèle encore plus abouti qui remit la firme sur la voie du succès commercial.

model Porsche Junior type 984 prototype year 1987

Panamericana (1989)

Ce projet est probablement l’un des plus exotique de la marque.

 

En effet, Porsche a imaginé un véhicule que nous qualifierons d’hybride (en terme de carrosserie), entre un coupé sportif et un buggy, doté du moteur de la 911 type 964 de 250 CV et quatre roues motrices.

 

Conçu à la même époque de la Porsche Junior, ce modèle était principalement destiné au marché californien. La crise du dollar ne s’étant toujours pas atténuée, le projet fut abandonné également, Porsche devant faire d’autres investissements prioritaires pour assurer son avenir financier.

 

Seul 2 exemplaires furent construit. Un d’entre eux fut offert à Ferry Porsche à l’occasion de son 80ème anniversaire.

model Porsche Panamericana prototype

Cayenne Cabriolet (2002)

La présentation de la Porsche Cayenne (type 955) au salon de Paris en 2002 fut définitivement un tournant pour la marque, ainsi qu’un certain étonnement pour les clients.

 

Quelle idée pour un fabriquant de voiture de sport d’inclure dans sa gamme un SUV ?

 

L’avenir a prouvé que Porsche a eu raison de produire ce type de véhicule qui est encore à ce jour un vrai succès commercial.

 

Plus étonnante, et moins connue, est cette étude de Porsche Cayenne cabriolet avec l’arceau de sécurité typique des Targa installé derrière les places arrière.

 

Né en 2002, ce proto trois portes quatre places est demeuré très discret derrière les portes closes de Porsche. Avec des proportions plus classiques, quatre portes, ce proto a jeté les bases du Cayenne que l’on connaît aujourd’hui.

model Porsche Cayenne Cabriolet type 955 prototype year 2002

Le futur, c’est aujourd’hui!

 

La liste de tous les prototypes de Porsche depuis la création de la marque ne seront probablement jamais rendu public.

 

Seul les projets qui ont véritablement été annonciateurs de modèles de production, certains bien des années plus tard, sont les plus connus.

 

Plus prêt de nous, le prototype Mission-E, futur Taycan, va encore une fois révolutionner notre conception de la voiture de sport. Porsche ne cessera de nous suprendre car le futur, c’est aujourd’hui !

 

En route pour vivre pleinement votre passion !